04sj3oye03
Obtenir le Pavillon Vert et pérenniser le projet
لا توجد أي ترجمة لهذا النص

1- La procédure de labellisation

Au milieu de l’année scolaire, les écoles complètent et envoient à la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement, une feuille de rapport préliminaire. Ce document présente un rapide bilan du projet mis en place, de la vie du comité de suivi, des actions entreprises ou prévues, des succès ou des difficultés rencontrés.

Lorsque Le jury national Eco-Ecole se réunit, chaque année, les écoles doivent lui communiquent une présentation de leur candidature.

Le label peut être accordé lorsqu’au moins un des cinq thèmes prioritaires a été traité en suivant les sept étapes de la démarche Eco-Ecole.

En marge du thème choisi pour l'année, les écoles peuvent prendre des initiatives relevant d'autres thèmes. Ces actions seront prises en compte à condition que le coeur du projet reste centré sur le thème prioritaire.

L'obtention du label Pavillon Vert est matérialisée par la remise d'un certificat et d'un drapeau, lors d’une cérémonie en présence des partenaires du projet. La phase pilote a concerné 8475 élèves dans 17 écoles, réparties sur 9 régions du Royaume.

2- Les critères de labellisation de votre école

Les sept étapes essentielles sont le squelette d’Eco-Ecole et lorsque vous sollicitez votre labellisation ou son renouvellement annuel, le jury évaluera la façon dont vous les avez mis en oeuvre. Les critères énumérés ci-dessous sont les conditions de base pour obtenir le label ou son renouvellement. Bien entendu, le jury tiendra compte des spécificités de chaque école. Par exemple, le degré attendu d’implication des élèves varie selon leur âge, leurs compétences et leur expérience.

 3- Le renouvellement annuel du label

Le programme Eco-Ecole au Maroc vise une amélioration progressive et permanente de la gestion Environnementale de l'école et l'approfondissement des thématiques environnementales par les publics et les partenaires de l'école. La condition du renouvellement du label est la réinscription au programme, l'envoi de la demande de renouvellement et  le maintien d'une démarche active du comité de suivi et la mise en oeuvre pendant l'année scolaire des sept points essentiels sur un des thèmes prioritaires ou sur un nouveau thème si l'eau, l'énergie et les déchets ont déjà été traités.

 4- Pérenniser le projet

5 ans, 5 thèmes et ensuite... Les projets Eco-Ecole s'inscrivent dans la durée pour bénéficier aux générations d'élèves qui se succèdent. L’établissement a adopté une démarche, des façons de faire et des objectifs qui sont vécus comme un parcours par les élèves.

Après avoir traité les trois thèmes prioritaires en trois ans, l’école pourra donc revenir sur un de ces trois thèmes pour l’approfondir avec de nouveaux objectifs, de nouvelles actions, de nouveaux partenaires, ou pour l’envisager dans un cadre plus large : le quartier, la ville ou le territoire dans lesquels s'inscrit l’école.

Il sera également possible d’aborder un nouveau thème pour élargir le projet. En effet, les thèmes prioritaires sont des "portes d'entrée". De nombreux autres thèmes peuvent s'inscrire dans la démarche Eco-Ecole, en fonction des situations et des besoins locaux : biodiversité, alimentation, solidarité... Certains de ces nouveaux thèmes pourront d’ailleurs être abordés comme des prolongements de thèmes déjà traités.